Plus la phase de préproduction sera réussie, mieux votre tournage se passera.

 

 

étape 1 : Le Découpage Technique

 

C’est le réalisateur qui le fait : c’est la version textuelle des séquences du film, une version écrite des séquences de votre film, plan par plan. Dans votre tête, vous allez devoir découper votre séquence en plusieurs plans et les poser par écrit.

Il y a plusieurs manières de faire un DT,  mais faites-y apparaître au minimum la valeur de votre plan : gros plan, plan rapproché poitrine, plan américain, etc., et l’angle : profil, 3/4…

Vous pouvez aussi rajouter plein d’autres informations, certains indiquent même le choix de la focale. Précisez également si le plan est fixe ou en mouvement.

Le DT va vous permettre de savoir ce que vous devez tourner le jour J. Il est indispensable et non négociable, sauf vraiment si vous souhaitez faire une petite vidéo Youtube type sketch champ/contrechamp en plan large… Dans tous les autres cas, il faudra faire un Découpage Technique. Plus de collaborateurs participeront à votre tournage, plus le Découpage Technique devra être propre, précis et développé.

Cf vidéo sur le découpage technique pour avoir un gabarit https://youtu.be/WoO3LSsVJ8E

 

étape  2 : Le Dépouillement

 

Fait par l’assistant réalisateur, ce document en regroupe plusieurs : il y aura un dépouillement par séquence. Pour chacune, on va lister les accessoires, les décors, les acteurs (principaux ou figurants) et les autres besoins (machinerie, voitures, animaux, etc.)

Il se présente sous forme de tableau et il y en aura un pour chaque séquence. Lorsque vous allez organiser votre séquence, vous aurez le fichier correspondant avec tous les besoins. Le dépouillement va aussi aider à organiser le plan de travail.

 

étape 3 : Le Budget Prévisionnel

 

Il est établi par le Directeur de Production. C’est un tableau qui mentionne toutes les dépenses de votre film, réparties en plusieurs grands postes. Assez complexe à faire pour un long-métrage, il est plus simple pour un court-métrage autoproduit.

Dans les films autoproduits, le poste le plus important sera celui de la régie : la nourriture et les déplacements. Pour un long-métrage, ce sera plutôt le poste salaire. Si vous voulez avoir des gabarits de budget prévisionnel professionnel, vous pouvez en télécharger sur le site du CNC.

 

étape 4 : La Recherche de Financements

 

En autoproduction, elle se fait plutôt par des guichets de type associatifs, publics, comme la Région ou la Commune. Il est possible aussi de récupérer un peu d’argent au niveau des facultés. Côté  guichets privés, certaines marques peuvent éventuellement vous sponsoriser.

Pour les projets professionnels, il faut s’adresser à des guichets professionnels : chaînes de télé, CNC, Régions, Sofica, etc.

Toutes les aides que vous allez obtenir vont apparaître dans un document qui s’appelle le plan de financement, l’une des pièces les plus importantes du dossier de production. Le plan de financement doit être égal à votre budget prévisionnel.

 

étape 5 : Les Listes Techniques des chefs de poste

Une fois que vos chefs de poste auront eu le Découpage Technique, participé à des réunions avec vous et assisté à certains repérages ou vu des photos, ils vont vous faire une liste technique du matériel dont ils ont besoin et qu’il va falloir acquérir.

Il y aura une liste technique son, une liste technique image qu’il faudra plutôt aller chercher chez des loueurs professionnels ou des personnes à qui vous louerez le matériel. Il y aura aussi une liste décors et une liste accessoires.

 

étape 6 : Les Repérages / Autorisations de tournage

Il va falloir chercher les lieux, faire des repérages, prendre des photos, anticiper les contraintes de soleil, de son (bruit ambiant) et faire une fiche pour chaque lieu que vous avez repéré.

Ensuite, il faut demander des autorisations de tournage. Si vous êtes une petite équipe, vous pouvez aussi tourner à la sauvette, c’est une autre possibilité.

 

étape 7 : Les Réunions de Préparation

Elles se déroulent avec tous les chefs de poste. Il peut y en avoir autant que nécessaire. Ça va être l’occasion de bien réexpliquer votre vision du projet, s’assurer que tout le monde a compris la vision du réalisateur et anticiper toutes les contraintes, pour voir rapidement si ce que vous voulez est possible ou pas. Ensuite, chaque chef de poste aura un peu de préparation à faire de son côté.

 

étape 8 : Le Plan de Travail

 

Il est fait par l’assistant réalisateur grâce au dépouillement. C’est le calendrier optimal de tournage, établi en fonction de la disponibilité des décors, des comédiens, du budget. Sur les longs-métrages, c’est souvent la disponibilité des comédiens qui prévaut.

Cf. vidéo sur le plan de travail  https://youtu.be/Hcfv4Xxz-IE

Ces 8 étapes sont là pour schématiser les choses. Il peut y avoir des sous-étapes et l’ordre de déroulement est donné à titre indicatif, même si le découpage technique se fait souvent en premier.

Il y aura plusieurs versions de tous les documents à chaque étape, notamment le plan de travail, surtout sur un long-métrage. Je n’ai pas évoqué certaines tâches de fond qui se déroulent en continu, comme l’organisation de l’intendance, la logistique (gestion de la nourriture, des déplacements, etc.)

Pin It on Pinterest

Shares