Bonjour à tous, et bienvenue dans cette chronique cannoise !

Je vous propose un tour d’horizon des films attendus et des tendances de ce 65e festival, qui à ouvrira ses portes mercredi dernier. Comme l’an dernier, je serai à Cannes: je vais tâcher de vous ramener des photos et des critiques exclusives 🙂

Place aux jeunes

Cette année, la compétition américaine est portée par la nouvelle garde des stars US: Zac Efron, Robert Pattinson et Shia LaBeouf ! (respectivement, les stars de « High School Musical », « Twilight » et « Transformers »).

Kristen Stewart, l’héroïne de « Twilight », sera là elle aussi en compète avec le film de Walter Salles: « Sur la route », d’après le livre de Jack Kerouac.

Pour tous ces jeunes comédiens, c’est une occasion de sortir de leur carcan commercial et confirmer leur talent d’acteur. Zac Efron sera dans un thriller érotique, « The Paperboy », par le réalisateur de « Precious » où il jouera aux côtés de Nicole Kidman et John Cusack. Robert Pattinson est la vedette du nouveau David Cronenberg, entouré de Juliette Binoche et Mathieu Amalric. « Cosmopolis » est une adaptation du roman de Tom DeLillo et raconte les aventures d’un jeune milliardaire dans un monde chaotique. Quant à Shia LaBeouf, on le retrouve dans « Lawless », un western avec Tom Hardy et Gary Oldman.

 

 

 

Les vétérans sont là

Une fois n’est pas coutume, Cannes accueille des habitués mais cela n’enlève rien à l’attrait de leurs nouveaux films: en Compétition, on retrouve quatre réalisateurs palmés: Cristian Mungiu, Abbas Kiarostami, Ken Loach et Michael Haneke. Ce dernier revient avec un film nommé « Amour », un titre faussement sage quand on connaît l’oeuvre du réalisateur autrichien 🙂

Trois réalisateurs ont déjà eu le Grand Prix du festival: Jacques Audiard (qui présente « De rouille et d’os » avec Marion Cotillard et la révélation de « Bullhead »: Mattthias Schoenaerts), Matteo Garrone (réalisateur de « Gomorra » en 2008), et la légende Alain Resnais. Quant à Thomas Vinterberg, David Cronenberg et Carlos Reygadas, ils ont tous les trois déjà remporté un Prix du Jury.

 

 

 

Des surprises ?

Les nouveautés viendront peut-être de cinéastes qui n’ont encore jamais été récompensés: les coréens Hong Sangsoo et Im Sangsoo ? Et pourquoi pas les nouveaux Leos Carax ou Wes Anderson (« Moonrise Kingdom » avec Edward Norton et Bruce WIllis) ? Ou encore « Killing Them Softly », où Brad Pitt retrouve son réalisateur de « L’Assassinat de Jesse James… ».

 

 

Sections parallèles

Hors compétition, on attend pour la rigolade le troisième volet de « Madagascar ». La section Un Certain Regard présentera le nouveau film de Xavier Dolan: « Laurence Anyways » où Melvil Poupaud souhaite devenir une femme. Dario Argento présentera « Dracula 3D » en séance de minuit, et Michel Gondry revient avec une histoire intrigante où des adolescents américains voyagent dans le temps: c’est « The We and the I », présenté à la Quinzaine des Réalisateurs.

 

 

Ce qui est drôle avec Cannes, c’est qu’on se fait toujours surprendre, quoi qu’il arrive. L’an dernier, j’ai eu la chance de découvrir un matin « Hors Satan » de Bruno Dumont et d’en sortir complètement déboussolé, avant d’enchaîner avec deux films américains impressionnants: « Take Shelter » et « Martha Marcy May Marlene ». Comme si une thématique de la psychose et de l’identité se poursuivait entre ces films, alors qu’ils n’avaient a priori rien à faire ensemble. La Compétition était assez incroyable, il faut le dire, entre « The Tree of Life », « Melancholia », « Drive », « The Artist », « Polisse » … Parmi cette Compétition, j’avais pu voir là-bas le film d’Almodovar (« La Piel que habito ») et le futur prix du scénario, l’israélien « Footnote ». Espérons que la Compétition 2012 sera aussi belle

Arnaud

Le partage c'est la vie ! 😉

Pin It on Pinterest

Shares