De nos jours, faire un film est de plus en plus facile. Les nouvelles technologies et internet donnent accès à bon nombre d’informations et facilitent la communication.

Malgré tout, faire un film demande rigueur, organisation et investissement.

Dans cette série d’articles, vous allez voir comment faire un film et quelles sont les étapes de pré-production, production et de post-production.

La pré-production

La pré-production est une étape très importante, souvent sous-estimée par les néophytes. Elle consiste à faire le travail en amont du tournage pour assurer son bon déroulement.

Voici les différentes étapes pour réaliser la phase de pré-production :

Le découpage technique

Le découpage technique est la mise en forme textuelle de votre scénario. Il peut être également accompagné du story-board. Cette tâche est effectuée par le réalisateur.

Le dépouillement

Le dépouillement est effectué par l’assistant réalisateur. Cette tâche consiste à relever et trier séquence par séquence tous les accessoires, décors, costumes et personnages présents.

Repérages, autorisations de tournage

La phase de repérage consiste à rechercher les lieux de chaque séquence du scénario. Il faut prendre des photos du lieu et se renseigner sur sa disponibilité.

Les autorisations de tournages, généralement demandées par le régisseur, permettent de tourner tranquillement. Si vous êtes nombreux et avez du matériel sur le tournage, je vous encourage vivement à en faire la demande. En revanche, si votre tournage est plus intimiste, vous pouvez éventuellement tourner à la sauvette.

La liste technique

Une fois que le chef opérateur, l’ingénieur son et le chef machino ont lu le scénario, le découpage technique, et éventuellement ont également visité les lieux de tournages, ils font au directeur de production une liste technique du matériel dont ils ont chacun besoin.

Évidement, dans les tournages auto-produits, le directeur de production et le réalisateur ne font qu’un.

Le budget prévisionnel

Le budget prévisionnel est normalement établi par le directeur de production. Ce document contient toutes les dépenses du film sur les différents postes. Assez complexe à faire pour les longs métrages, il est plus facile à concevoir pour les plus petits projets.

Dans les films auto-produits, le poste principal est généralement la régie (nourriture, déplacements, et le matériel)

À noter que la liste technique et le dépouillement aident à faire le budget prévisionnel.

La recherche de financement

Pour faire un film, il faut de l’argent. Cette phase qui, sur un long métrage est chapeautée par le producteur délégué et son équipe, consiste à trouver les fonds privés et publics pour la réalisation du film (Je prépare également un guide sur les demandes de subvention).

Le casting

Le casting est l’étape de recherche de vos comédiens.

Dans un long métrage, cette étape est orchestrée par le directeur de casting. Il y a deux étapes principales. D’un côté, il faut trouver vos premiers et seconds rôles en leur faisant passer un casting. Pour cela, je vous conseille de passer des annonces sur les différents sites de casting (j’écrirais bientôt un article sur le casting). La deuxième action consiste à trouver ses petits rôles et figurants. Vous les auditionnez généralement pas mais il vous sera également ardu de trouver des bénévoles.

Je vous conseille de demander à vos amis ou proches connaissances. Sur les projets professionnels, c’est le directeur de casting qui s’occupe de cette tâche.

La négociation avec les loueurs

Maintenant, il faut en fonction de votre budget, vous équiper pour réaliser votre film. La location est généralement optée par les boîtes de production, mais sur les courts métrages auto-produits, il peut être intéressant d’acheter. À vous de voir ce qui est le plus rentable.

Le plan de travail

Faire un film demande de l’organisation et donc d’avoir un plan de travail. Ce plan est à la charge de l’assistant-réalisateur. Véritable casse-tête, le plan de travail consiste à établir le planning idéal selon plusieurs critères.

Il faut jongler avec les disponibilités de vos comédiens, techniciens et lieux de tournages, mais également trouver un planning peu contraignant, qui permette de gagner du temps et qui soit le plus économe possible. Bref, je répète, un vrai casse-tête qui vous donne l’obligation de faire à coup sûr des sacrifices (je prépare un article vidéo sur le plan de travail).

Voilà, nous arrivons à la fin de cette première partie de « comment faire un film » qui, je l’espère, vous aura aidé à mieux comprendre la phase de pré-production.

Si vous avez des questions ou si vous voulez avoir un complément à cet article, n’hésitez pas à vous exprimer dans les commentaires. C’est toujours pour moi un plaisir de vous lire.

Le partage c'est la vie ! 😉

Pin It on Pinterest

Shares