Une fois le scénario de votre film écrit, une fois le projet du film approuvé par les parties prenantes, il est temps d’en préparer le tournage, c’est-à-dire de pré-produire.

Mais pourquoi et comment le faire efficacement ? Quelles peuvent en être les différentes étapes ? C’est à ces questions que répond l’article ci-dessous !

Préparer un tournage : les enjeux

Avant d’expliquer comment préparer un tournage, il est important de comprendre un peu les enjeux qui y sont liés.

Soyons clairs : ne pas préparer le tournage de son film, c’est le rater. Il y a tellement d’éléments à mettre ensemble pour tourner un film que l’on va droit dans le mur si l’on essaie d’improviser. Il faut non seulement en préparer le tournage, mais également y apporter beaucoup de soin.

Par exemple, les séquences seront très rarement tournées dans l’ordre dans lequel elles apparaissent dans le scénario ; et elles seront très souvent tournées en se pliant aux disponibilités des comédiens, des lieux, ou encore de tel ou tel matériel. Si tout cela n’est pas soigneusement préparé, comment comptez-vous vous en sortir ?

Un deuxième exemple pour illustrer cela : sans organisation adéquate, vous mettrez en place le décor pour tourner la séquence n°1, la tournerez, changerez de décor pour tourner la séquence n°2, et ainsi de suite ; et, peut-être au moment de tourner la séquence n°10, vous vous rendrez compte qu’elle a le même décor que la séquence n°1. Il vous faudra alors le remettre en place ; ce qui est un désastre en termes de ressources (temps, argent, etc.) gaspillées. Il aurait mieux valu tourner la séquence n°1 et la séquence n°10 au même moment.
Un troisième exemple pour vous faire voir toute l’importance de la préparation d’un tournage ? Si le réalisateur ne parvient pas à déterminer clairement comment le film sera fait (Découpages technique, partis pris esthétique, etc .. ), les équipes HMC, son, image, et décoration ne sauront pas donner à leurs créations la direction nécessaire.

Enfin, voici un quatrième exemple : sans un bon dépouillement (nous en reparlons plus loin), ce n’est qu’en plein tournage que vous vous rendrez compte qu’il vous manque des accessoires indispensables :

  • Les clés d’une voiture dont doit se servir l’acteur principal
  • Des chaussures pleines de boue afin de coller au scénario
  • Des éléments visuels qui, d’une scène à l’autre, doivent être raccord

Des exemples comme ça, je peux vous en citer des dizaines et des dizaines, mais normalement, maintenant vous percevez davantage pourquoi il faut préparer un tournage, et pourquoi il faut le préparer soigneusement. Découvrons comment le faire en 2 grandes étapes.

 

Comment préparer un tournage en 2 grandes étapes

Préparer un tournage passe par des dizaines de petites étapes pouvant être réparties en 2 grandes :

  • La 1ère étape de la préparation d’un tournage

tournage

Le plus souvent, cette 1ère étape dure 2 à 3 mois, et voit entrer en jeu plusieurs professionnels du métier. C’est ici que :

  • Le directeur de production (qui sur les tournages autoproduits est très souvent le réal) va prendre en charge le budget du film mobilisé par la production (qui est souvent dans les tournage autoproduit le réalisateur ou une association), recruter des personnes à des postes-clés (l’assistant-réalisateur, le régisseur général, etc.)
  • le régisseur général va, une fois les lieux de tournage repérés par des personnes telles qu’un repéreur professionnel ou l’assistant réalisateur, se déplacer avec les différents chefs de postes ; ce qui va leur permettre de décider s’il est techniquement possible d’y tourner les séquences du film ;
  • Le réalisateur va alors se charger de la tâche délicate du découpage technique. C’est ici qu’il va décrire, pour chaque séquence, les plans à tourner, leur numéro, les musiques, la position, les mouvements de la caméra, etc. ; et il va le faire en tenant compte des configurations des décors repérés et des contraintes techniques.

N.B. : il est toujours possible d’adjoindre un story-board au découpage technique ;

  • Le directeur de casting ou le réalisateur lui-même va organiser des castings pour sélectionner surtout les seconds et petits rôles. Car le recrutement des comédiens principaux s’est déjà, la plupart du temps, fait en amont. Et si on procède ainsi, c’est pour faciliter le financement du film. Car un film dont les acteurs sont connus, c’est un film beaucoup plus facile à financer ;
  • Le réalisateur va rencontrer les divers chefs de poste afin de s’assurer entre autres de ce qu’ils ont conscience de la forme que le scénario a pris dans l’esprit du cinéaste ;
  • le 1er assistant-réalisateur va effectuer le dépouillement; ce qui va lui permettre de concevoir plus tard le plan de travail. (Il y aura plusieurs versions de ce plan de travail)

 

Comme vous le savez probablement, le dépouillement et le plan de travail sont des éléments essentiels à la réussite d’un tournage.

Par exemple, le dépouillement permet de faire une lecture minutieuse du scénario séquence par séquence, et d’en dégager les éléments tels que les décors, les comédiens, les figurants, le maquillage, etc. ; et si on dépouille le scénario, c’est pour s’assurer d’identifier les besoins du film, de les chiffrer, et de ne rien oublier lors du tournage lui-même.

Quant au plan de travail, il prend en compte toutes les contraintes des postes, et permet de connaître les jours, les lieux de tournage, et tout ce qu’il faut pour en faire un succès.

  • La 2ème étape de la préparation d’un tournage

iq33g

La  2ème étape de la préparation d’un tournage s’étend en général sur tout un mois, voire plus. Lors de cette étape, de nouveaux professionnels du métier entrent en scène :

  • L’équipe décoration va se charger de la construction des décors nécessaires au tournage.
  • L’adjoint du régisseur général (ou le régisseur général lui-même) va négocier, puis récupérer les autorisations de tournage, etc.
  • Le 2ème assistant réalisateur, lui, va approfondir le dépouillement, proposer de nouvelles version du plan de travail, puis s’occuper d’organiser les journées de travail de chacun en partant du plan de travail.
  • Le département Habillage-Maquillage-Coiffure (HMC), lui, va s’occuper des essayages de costumes, de coiffures, et de maquillages. Si ce département intervient dans la préparation, c’est pour s’assurer que les acteurs seront, à travers leurs costumes, coiffures et maquillages, en phase avec l’époque évoquée dans le film ;
  • Le réal, le directeur de production, l’assistant réal, le chef opérateur, le chef Machino, le chef déco et le chef électro, vont faire plusieurs réunions (tous ensemble ou alors séparément) pour préparer le tourner tournage, revoir le DT (découpage technique) et anticiper au maximum les contraintes.
  • Enfin, la semaine avant celle du tournage, les machinos ainsi que les équipes image/son récupèrent, auprès des loueurs, les équipements (Ils auront normalement donné leurs besoins au directeur de production qui aura commandé et négocié tous ça au préalable). Quant à la régie, elle se charge de concevoir des documents-clés (les itinéraires, la bible de tournage) et de gérer toute la logistique du tournage.

Mais ce n’est pas tout : la veille du lancement du tournage, il est organisé un pot de début de tournage. C’est alors l’occasion pour :

  • La régie de transmettre les documents importants aux personnes et équipes concernées ;
  • Les membres des différentes équipes de faire plus amplement connaissance.

Voilà, vous avez maintenant une idée plus précise de comment se prépare un tournage. Bien sûr, en fonction des spécificités de chaque film, du budget disponible, d’autres personnes, d’autres équipes, d’autres institutions entreront en jeu durant ladite préparation.

Pour vous en donner une petite idée, si votre scénario nécessite de faire tourner des enfants mineurs ou des animaux, il vous faudra disposer, en France, d’une autorisation de la Direction Départementale des Affaires Sanitaires et Sociales (DASS).

Et aussi évidement les tournages autoproduit (pour la grande majorité des lecteurs du blog) se font de manière plus rustique, beaucoup de postes sont jumelés, les responsabilités re-dispatché, et certaines étapes sauté ou également jumelé.

Mais dites-nous, avez-vous déjà participé à la préparation d’un tournage ? Si oui, merci de partager votre expérience avec nous dans les commentaires ci-dessous.

Le partage c'est la vie ! 😉

Pin It on Pinterest

Shares