Étrangement, l’importance des décors au cinéma est largement sous-estimée par les apprentis cinéastes. J’ai en effet bien trop vu de courts métrages étudiants ou web-séries dont l’ambiance générale était bâclée. Cet effet était notamment dû au manque de détails de leurs décors qui conduisait à une pauvreté de l’image et ce, même si le reste de la mise en scène était bien faite.

Tout d’abord, posez-vous des questions simples :

  • Quel est le lieu de la scène ?
  • Quelle est l’ambiance de cette scène ?
  • N’oubliez pas qu’en règle générale les décors doivent être le reflet mental de vos personnages. Demandez-vous par conséquent quel est l’état d’esprit.

 

Le réalisme

Le cinéma n’est ni le réel ni une reproduction fidèle du réel. Il garde néanmoins une vocation de réalisme. Ainsi, vous devez apporter une cohérence et une crédibilité entre vos décors et le scénario.

Par exemple, pour l’un de mes premiers courts métrages, j’ai essayé de remettre en état une salle qu’une mairie avait mis à ma disposition en bar. Malheureusement, cela ne faisait pas assez réaliste et mon film a perdu en crédibilité.

 

Les formes

Un cadre vide peut être extrêmement esthétique s’il est assumé et cohérent avec la narration. Néanmoins, si jamais ce n’est pas le cas, vous risquez de rendre votre image pauvre et peu intéressante.

Jouez avec les objets et différents décors pour enrichir votre image dans la profondeur. Vous pouvez également vous inspirer des formes géométriques des objets pour créer un sentiment dominant.

Je vous renvoie à trois de mes articles détaillé sur la composition d’une image :

 

La couleur

Vous pouvez choisir des couleurs qui donneront une teinte dominante à la scène afin de créer du sens et instaurer une ambiance particulière. Voici deux exemples parmi tant d’autres :

Les images des décors au cinéma

Les décors à teinte de la photo ci-dessus jaunâtre légèrement fade tel le papier peint favorisent l’introduction d’une atmosphère rétro.

Les images des décors au cinéma

Dans cette photo,s le décor construit avec du bois et la disposition des ampoules amplifie le coté morbide et étouffant de la scène.

A noter qu’il est préférable de garder une certaine unité de couleur pour éviter de provoquer un contraste de couleur trop marquant (sauf si cela est voulu).
 Sachez que c’est surtout votre chef opérateur qui s’occupera de l’homogénéité des couleurs. Il y a d’ailleurs sur les tournages professionnels un important travail collaboratif entre le chef opérateur et le chef décorateur, notamment en pré-production.

 

Espace fermé ou ouvert ?

A vous de choisir, non seulement par le cadrage mais aussi par les décors, de laisser l’espace ouvert, fermé ou semi-ouvert. En fonction de votre choix, le film pourrait ne pas avoir le même sens.

Les images des décors au cinéma

Ici, l’espace est ouvert.

Les images des décors au cinéma

Ici, l’espace est doublement fermé, d’abord avec les murs puis avec la baignoire.

Les images des décors au cinéma

L’espace est ici semi-ouvert : fermé sur les cotés, ouvert à l’arrière.

Nous arrivons à la fin de l’article. Vous aurez compris mon conseil : essayez de ne pas négliger les décors. Ils communiquent énormément d’intentions de mise en scène au téléspectateur, intentions qui peuvent aussi bien jouer en faveur qu’en
défaveur de votre film. Donc ne négligez pas ce domaine.

Je vous avoue que je suis passé outre ce coté de la mise en scène pendant longtemps. Je suis curieux de savoir si vous faites généralement attention aux décors ou, au contraire, si vous avez tendance à les négliger. N’hésitez pas à me donner la réponse dans les commentaires :).

Le partage c'est la vie ! 😉

Pin It on Pinterest

Shares