L’électro sur le tournage d’un film est un technicien qui travaille conjointement avec le chef opérateur. Il doit s’occuper de l’installation et de la manipulation des appareils électriques et des projecteurs.

Il devient donc vital pour lui d’avoir des connaissances sur l’électricité. Voici des bases qui pourront je l’espère vous être utile.

Définition : Pour qu’une lampe brille, il lui faut de l’électricité. Lorsqu’on branche une lampe ou qu’on actionne l’interrupteur, c’est-à-dire lorsqu’on ferme le circuit électrique, l’électricité peut passer et parcourra le filament de la lampe qui se mettra à rougir. S’il y a peu d’électricité qui passe par le filament, celui-ci rougira peu et nous obtiendrons une lumière faible et, inversement, avec beaucoup d’électricité, le filament rougira beaucoup et on aura une lumière plus puissante (à une certaine limite).

L’intensité électrique (= »courant »), notée [latex]I[/latex] et donnée en ampères [latex](A)[/latex], est égale à une variation de charges électriques (électrons) à travers un conducteur (notre filament, par exemple) par unité de temps (seconde).

Un courant électrique est un déplacement de charges électriques (électrons libres) dans une direction bien déterminée.

Plus la tension électrique, [latex](V)[/latex] est grande, plus le nombre d’électrons sera grand et plus le courant électrique (intensité) sera élevé.

Prenons l’exemple d’une lampe torche. Le générateur électrique est une pile. La pile est neuve et elle contient tous ses électrons. Quand on allume la lampe torche, la quantité de lumière produite est à son maximum car il y a beaucoup d’électrons qui circulent. Donc il y a un courant fort et une tension électrique forte (c’est comme dans un magasin en période de soldes où tous les clients – les électrons – se bousculent, avancent et courent vers le rayon affaires du siècle : le + de la pile vers filament de la lampe torche jusqu’au – de la pile, par convention). Nous aurons donc une lumière qui fonctionne avec une puissance maximale.

Après quelques temps d’utilisation, la pile est presque usée. Le nombre d’électrons est très faible et le courant ne circule pas aussi vite car la tension électrique est faible (la quantité d’électricité produite est basse et la force fournie se retrouve donc basse elle aussi). Tension et intensité basse donnent une lumière qui a peu de puissance (Ce ne sont plus les soldes, ça ne se bouscule plus).

La puissance électrique, c’est l’énergie consommée par seconde. La puissance se note [latex]P[/latex] et s’exprime en Watts [latex](W)[/latex]. La puissance influe donc sur la quantité de lumière qu’une lampe peut fournir, suivant une tension et une intensité (courant) donnée. Plus une ampoule a une puissance élevée, plus cette première éclairera fort et loin.

 

Après la théorie, la pratique !

La puissance se calcule de la manière suivante : [latex]P=U*I[/latex] où [latex]P[/latex] est la puissance en Watts, [latex]U[/latex] la tension électrique en Volts et [latex]I[/latex] l’intensité en Ampères. Si vous cherchez une autre valeur que [latex]P[/latex], il vous suffira de faire un simple produit en croix.

De cette formule découle grâce au produit en croix:

[latex]I=\frac{P}{U}[/latex]

[latex]U=\frac{P}{I}[/latex]

Avec comme unités : [latex]U[/latex] en Volts, [latex]I[/latex] en Ampères, [latex]P[/latex] en Watts.

Exemple d’un tournage court-métrage en appartement (schéma ci-dessous) :

La tension électrique est située dans la norme est de 220 Volts en France et de 12 Ampères dans la norme en appartement.

Combien de mandarines de 700 Watts peut-on brancher sur un circuit en dérivation sans lumière allumée et sans faire sauter les plombs ? (Il ne s’agit que d’un exemple, donc sur votre tournage ne prenez pas ces conditions acquises et votre travail mâché car chaque lieu et installation électrique sont différents. On peut vous parler de courant monophasé, biphasé ou triphasé, les normes en Europe ne sont pas les mêmes à l’étranger et je pense notamment au voltage et à l’ampérage ainsi qu’aux prises, surprises !)

Nous allons utiliser la formule : [latex]P=U*I[/latex]

[latex]P[/latex] sera la puissance totale du circuit en dérivation. [latex]U[/latex] seront les volts (donc la tension électrique) et [latex]I[/latex] les ampères (donc l’intensité).

[latex]P = 220 Volts * 12 Amperes = 220 * 12 Watts = 2640 Watts[/latex]

Nous avons donc au total dans l’appartement une puissance de 2640 Watts.

Nous décidons de prendre [latex]M[/latex] où [latex]M[/latex] sera le nombre de mandarines que nous pourrons brancher en série sans faire sauter les plombs.

[latex]M=\frac{2640}{700}=3,7714[/latex]… approximativement

Nous pourrons donc brancher 3 mandarines sans faire sauter les plombs de l’appartement ainsi qu’un moniteur et une batterie en charge éventuellement.

Chacune des trois notions est importante pour la lumière de tournage. Elles vous permettent de savoir combien d’appareils maximum vous pouvez brancher en même temps.

 

Pour connaitre l’ampérage et le voltage

Reportez-vous à la facture EDF du lieu dans lequel vous tournez, vous trouverez la tension (230 V qui est la norme en France) ainsi que l’ampérage totale de votre maison, de votre bâtiment, celui-ci peut varier suivant les lieux, il peut être de, par exemple, 30A. CEPENDANT, ce n’est que l’ampérage totale du bâtiment. Dans une maison ou un bâtiment, on trouve plusieurs circuits (un par pièce, ou un pour deux/trois pièces), chacun de ces circuits est relié à son propre disjoncteur avec fusible (ou non), l’ampérage est donc indiqué sur le fusible. Tous les disjoncteurs se trouvent dans un tableau électrique. Si vous ne respectez pas toutes ces règles, vous risquez de faire disjoncter un circuit ou alors la maison entière.

Une mandarine c’est 500 à 850W. Trois (850W) à cinq (500W) mandarines maximum branchées en même temps.

Une blonde, c’est 1 000 à 2 000W. Une (2 000W) à deux blondes (1 000W) maximum branchées avec éventuellement une mandarine (500W et encore) ! À vos risques et périls car il ne faut pas oublier que le moniteur du réalisateur est branché et que lui aussi il a besoin d’électricité pour fonctionner). Mais sur une autre prise par contre !

Il vous faudra peut-être un groupe électrogène mais attention au bruit qu’il fait sur un tournage.

Voilà pour ce qui est de cette article sur les base de l’électro. Le plus important a retenir étant que les branchements de vos mandarines ne se font pas n’importe comment. Ils absorbent une quantité d’énergie définie (les Watts) et l’appartement ainsi que les prises de courant doivent être capables de les fournir pour ne pas risquer de faire sauter les plombs.

Le partage c'est la vie ! 😉

Pin It on Pinterest

Shares