Voulez-vous écrire un scénario de film qui tienne la route et peut même cartonner ? Et bien avant ça je vous propose déjà un petit condensé d’erreurs de débutant à éviter. Ce ne sont pas les seules, mais elles sont assez fréquentes chez les scénaristes débutants. À noter qu’il ne faut évidemment pas considérer toutes ses erreurs et les conseils qui s’en suivent comme des règles incontournables, il y a toujours des exceptions (surtout dans l’art).

 

Écrire un scénario de film, 1ère erreur de débutant à éviter :

Se jeter dans l’écriture sans en avoir planifié les éléments de base

 

Voulez-vous écrire un bon scénario de film ? Commencez par éviter une erreur classique du débutant, celle de ne pas en planifier les éléments de base :

  • L’idée derrière le scénario ;
  • Sa thèse : le message central que vous voulez délivrer ;
  • Le type de film qui sera issu de votre scénario : une fiction long métrage, une fiction court-métrage, un clip vidéo, un reportage, un documentaire, etc ?
  • Le genre principal auquel appartiendra le film : comédie, thriller, drame, etc.
  • Les thématiques principales et secondaires ;
  • Le personnage principal, les personnages secondaires : d’où ils viennent, où ils vont…
  • La fin de votre histoire.
  • Etc.

Si jamais vous êtes pris d’une envolée créative suite à une idée scénaristique alors d’accord ne vous freinez pas et laissez libre court à votre créativité ;

Mais très vite il faudra commencer à planifier les éléments de base de votre scénario, puis laissez votre créativité s’exprimer dans ce cadre.

Sinon vous ne réussirez qu’à créer une histoire sans queue, ni tête ou alors remplie de nombreuses incohérences.

Écrire un scénario de film, 2ème erreur de débutant à éviter :

Vouloir créer sa propre structure narrative alors qu’on manque d’expérience

 

Si vous voulez écrire un scénario de film qui tienne la route, vous devez à tout prix éviter de créer votre propre structure narrative alors que vous manquez d’expérience.

En effet, on voit de jeunes scénaristes qui veulent créer des structures narratives en partant de celles existantes. Ils prennent ces dernières, puis cherchent à y rajouter ou à en supprimer certains éléments. Ne faites pas pareil, pas tant que vous n’aurez pas acquis suffisamment d’expériences dans l’écriture de scénarios qui marchent !

Gardez les choses toutes simples et suivez la célèbre structure narrative « Exposition, développement, dénouement » avec tout ce qui l’accompagne : élément déclencheur, nœud dramatique secondaire, climax, etc. Inspirez vous de théoriciens tels que Vogler ou  Mckee.

 

Écrire un scénario de film, 3ème erreur de débutant à éviter :

Créer des personnages parfaits

 

Si vous voulez écrire un scénario de film qui tienne la route, réduisez à néant votre envie de créer des personnages parfaits : un protagoniste sans aucun défaut, un antagoniste sans aucune qualité, bref des personnages qui n’ont rien d’humain.

Prenez n’importe quel film à succès : vous vous rendrez compte que les personnages –même s’ils proviennent d’autres planètes – sont toujours affublés de défauts et de qualités bien humaines.

C’est ainsi que l’on permet au téléspectateur de s’identifier plus ou moins facilement aux personnages, d’avoir envie de les suivre tout au long de l’histoire pour découvrir ce qu’ils deviennent, comment ils s’en sortent, etc.

 

Écrire un scénario de film, 4ème erreur de débutant à éviter :

Créer des personnages qui ne servent à rien dans l’histoire

 

Si vous voulez écrire un scénario de film, évitez à tout prix de créer des personnages inutiles pour votre histoire.

C’est vrai : lorsqu’on est plongé dans la rédaction du scénario, des dialogues, il n’est pas rare que le cerveau suggère de faire intervenir tel ou tel nouveau personnage dans l’histoire. Car on est en plein mode créatif.

Mais il faut toujours, après coup, se demander si ce nouveau personnage va vraiment être utile à l’histoire.  N’oubliez jamais qu’un nouveau personnage qui ne serait pas assez développé, et donnerai au mieux l’impression d’être arrivé comme un cheveu sur la soupe et au pire qui frustrerait le spectateur de ne pas en savoir assez.

De toute façon, si vous avez pris le soin de penser à vos personnages avant de vous jeter à corps perdu dans l’écriture de votre scénario, vous aurez tendance à ne pas en créer de nombreux autres pendant ladite écriture.

 

Écrire un scénario de film, 5ème erreur de débutant à éviter :

Ne pas y insérer des conflits

 

Écrire un scénario de film sans conflits, c’est écrire un scénario qui ne présente aucun intérêt pour personne. C’est un peu comme un pizza sans fromage, ça sert pas à grand chose et c’est pas super bon (il y a des exception partout évidemment).

Les gens vont au cinéma pour le plaisir d’assister à des conflits entre les différents personnages. Cela pimente leur vie, fait monter leur adrénaline. Aristote appelait même ça la Catharsis.

Si votre scénario est sans conflits le film qui en résultera sera fade.

Une erreur similaire à celle d’un scénario sans conflits, c’est celle qui consiste à créer un scénario dont les conflits ne sont pas assez sérieux, assez graves (là encore, pour ce qui est de la gravité du conflit il y a des exceptions). Créez des conflits qui poussent le lecteur/téléspectateur à être choqué, horrifié, amusé, énervé et tout au moins curieux. C’est cela qui lui donnera l’envie de lire votre scénario, et de regarder votre film.

 

Écrire un scénario de film, 6ème erreur de débutant à éviter :

Ne pas faire monter les enjeux dans le climax

 

Écrire un scénario de film sans faire monter les enjeux dans le climax, c’est tuer l’envie d’en découvrir la fin. Le climax, c’est le moment où l’intensité dramatique est à son comble. Encore faut-il s’entraîner convenablement à le construire.

Un climax qui ne fait pas monter fortement l’adrénaline, c’est souvent un climax où l’antagoniste ne surpasse pas le héros ou n’est pas tout au moins à sa hauteur ou alors, c’est un climax où l’antagoniste, plus faible que le héros n’est pas aidé par des situations critiques pour ce dernier ou des personnes qui cherchent- tout autant que l’antagoniste – à détruire ledit héros.

Un climax puissant viendra souvent du fait qu’il y a une accumulation d’évènements, de ressources en faveur de l’antagoniste (déjà très fort) contre le héros sans compter les alliés à l’antagoniste.

En fait, la clé, c’est que le téléspectateur ait peur pour le héros, peur qu’il n’y parvienne pas, peur qu’il perde le combat ultime, peur qu’il se fasse tuer, peur qu’il perde l’être qui lui est cher, etc.

Si le téléspectateur n’a pas peur que le héros perde, vous avez là le signe d’un climax raté, la plupart du temps.

 

Écrire un scénario de film, 7ème erreur de débutant à éviter :

Refuser de retravailler son scénario

 

Si vous voulez écrire un bon scénario de film, vous devrez faire preuve d’humilité. Les scénaristes les plus expérimentés acceptent de le faire, pourquoi pas vous ?

Il est important de prendre des avis et surtout de les accepter.

Et si un spécialiste vous suggère de réécrire votre scénario, d’en modifier certains aspects, prenez le temps et la peine de le faire.

Soyons francs : il est assez rare qu’un scénariste débutant écrive un chef d’œuvre dès son premier scénario. Cela n’est pas forcément dû à ses capacités, mais au fait qu’un scénario réussi est semblable à un gros puzzle intégrant de nombreuses pièces dont il faut maîtriser chaque aspect. Cela prend du temps et de la pratique.

 

Voilà donc les 7 erreurs à éviter pour écrire un scénario de film qui tienne la route. Mais elles ne sont pas exhaustives. En voici d’autres : 10 petites maladresses de scénario à éviter.

Avez-vous déjà écrit des scénarios qui ont fait mouche ? Si oui, merci de partager votre expérience avec nous dans les commentaires ci-dessous !

Le partage c'est la vie ! 😉

Pin It on Pinterest

Shares