Qu’est-ce que l’analyse filmique ? Est-ce différent de l’analyse de film, de la théorie du film ou encore de la filmologie ? Pourquoi réalise-t-on une analyse filmique ? Et surtout, comment le fait-on ?

Si vous désirez découvrir des réponses à ces questions, lisez ce qui suit !

Pourquoi réaliser l’analyse filmique ?

Tout d’abord qu’est-ce que  réaliser une analyse filmique (encore appelée « Théorie du film ») ?

C’est présenter le film, son scénario, ses enjeux, son scénario, son découpage, son montage, sa portée, bref expliquer son esthétisme.

Il n’existe pas une seule méthode pour le faire. Mais, dans quelques instants, vous en découvrirez une d’assez complète et que vous pourrez toujours adapter au film que vous désirez analyser.

En attendant, vous vous demandez pourquoi faire une analyse filmique, encore appelée analyse de film ou filmologie (un terme très ancien qui ne s’utilise plus) ?

C’est très simple : si vous évoluez ou vous projetez dans le monde du cinéma et de l’audiovisuel, il vous faut vous nourrir et saisir la signification, la structure, la technique, l’intérêt historique ou sociologique et/ou l’esthétique des films et autres métrages audiovisuels que vous regardez.

Cela vous aidera par la suite à participer plus efficacement à la conception, la réalisation, et à la production de films ou tout autres projets audiovisuel. Et pour ne rien gâcher, vous allez peut-être même y prendre plaisir comme de nombreux autres avant vous.

J’aurais aimé saisir ces enjeux à l’époque où j’étais encore un étudiant…J’aurais aussi aimé qu’on me donne d’autres projets audiovisuels que des films de plus de 70 ans à analyser mais aussi des œuvres contemporaines, des clips, des films institutionnels et des séries mais bon c’est un autre débat !

 

Comment réaliser l’analyse filmique

 Comme expliqué plus haut, il existe diverses manières de réaliser l’analyse filmique. En voici une que vous pouvez utiliser comme telle ou adapter à votre film :

Introduction et présentation

Présenter un film, c’est bien sûr en donner le titre. Mais c’est également fournir le nom du réalisateur, du scénariste, éventuellement du producteur ou de la société de production, ou encore des acteurs.

C’est aussi parler du contexte historique (ou sociologique) du film, de son genre.

N’oubliez pas également de fournir sa date de sortie et de parler brièvement de son scénario.

Si vous présenter une scène particulière il faudra récapituler la scène et ses enjeux.

 Pour les reste de l’article je vous propose une liste d’éléments à analyser qui peuvent être intéressants et importants de remarquer. Vous n’aurez pas forcément à en parler tout le temps, mais s’ils vous paraissent importants, je vous invite à en parler.

 

Les plans

Vous la savez surement car c’est un gros basique, dans le cadre d’une analyse filmique, il vous faudra :

–  Détecter et parler des échelles de plans qui ont été privilégiées, plutôt du plan large, serré, moyen ?  Et qu ‘est ce que ca influence la narration.

– Parler de la prise de vue afin d’indiquer la position et les mouvements de la caméra. Nous en avons plusieurs possibles :

  • Vue fixe
  • Panoramique verticale
  • Panoramique horizontale
  • Travelling avant
  • Travelling arrière
  • Zoom
  • Mouvement de grue
  • Caméra épaule
  • Travelling vertical Montant/descendant
  • Mouvement fluide (Steadycam /Ronin)

(Les mouvements de la caméra et donc du cadre sont importants, mais parler des mouvements à l’intérieur du cadre peut être intéressant.)

– La position de la caméra peut également être intéressante, elle peut être :

  • Neutre
  • En plongée
  • En contre-plongée

– La position du personnage par rapport à la caméra :

  • Face
  • Profil
  • Trois-quart
  • Regard caméra ?

Le son

Chose assez oubliée, parler du son, c’est-à-dire parler du dialogue, de l’ambiance sonore, de la voix off, du décalage sonore, du silence, de la musique, des bruits divers, etc.

Vous pouvez dire quel son est diégétique, autrement dit fait partie de l’action et peut être entendu par les personnages du film. Vous direz également quel son est extradiégétique, c’est-à-dire extérieur à la narration comme par exemple la musique d’ambiance produite par des orchestres.

Évidemment relever ça  ne suffira pas, il faudra expliquer la fonction expressive de ses éléments et la fonction de la bande sonore sur l’œuvre.

Super 8 réalisé par J. J. Abrams

L’ambiance visuelle avec la lumière et les décors


N’oubliez pas non plus dans votre analyse filmique de parler, si c’est important :

  • Des couleurs : contrastes, dominantes, etc.
  • De la lumière : est-elle contrastée ou pas ? Est-elle réaliste ou pas ? Quels sont les effets de lumière ? Comment varie la lumière au cours de l’action ? Quel est l’exposition, etc.
  • Des décors : éléments artificiels ou naturels, relations entre ces éléments, la position de chacun d’entre eux dans la profondeur de champ, leur forme géométrique, leur fonction dramatique. En quoi cela influe sur la narration ?


Le montage

Comme vous le savez probablement, le montage consiste à assembler et à raccorder, dans l’ordre prévu par le découpage, les différents plans choisis parmi ceux obtenus lors des prises de vue.

Dans le cadre d’une analyse filmique, vous allez traiter de l’alternance des plans et de leur succession.

Concernant l’alternance des plans, vous trouverez de quels genres de montage il s’agit : montage chronologique, montage symbolique, montage parallèle, montage cut, montage alterné. Quelles sont les transitions, etc.

Au niveau du rythme, vous décrirez la succession des plans selon leur durée. Vous identifierez les parties du film qui ont un rythme rapide ou lent ; et vous direz s’il y a ellipse, ralentissement ou au contraire accélération.

Vous parlerez de la longueur des plans, de leur variation, des procédés d’articulation et de leur signification.

 

La conclusion de la portée du film

C’est le dernier élément de cette méthode d’analyse filmique.

Ici, je vous conseille pour la conclusion d’expliquer en quoi tout les éléments esthétiques du film ou de la séquence ont réussi à retranscrire les enjeux narratifs de ce/cette dernière.

Vous pouvez parler de la portée du film comme sont succès, de ce qu’il a apporté à la théorie du film, de son caractère innovant ou pas, et pourquoi il s’inscrit dans un mouvement, si c’est bien sûr le cas.

Nous arrivons à la fin de cette article sur comment réaliser une analyse filmique. Si en lisant cet article, vous n’avez pas compris des termes techniques tels que découpage, séquence, plan, etc. Vous pouvez vous référer au Vocabulaire cinématographique : 57 termes expliqués. Pour le reste, dans un prochain article, nous vous parlerons du vocabulaire de l’analyse filmique.

Mais peut-être avez-vous déjà réalisé une analyse filmique ? Dans ce cas, merci de partager votre expérience avec nous dans les commentaires ci-dessous !

Le partage c'est la vie ! 😉

Pin It on Pinterest

Shares