Allons plus loin

 

Comme vous avez pu le lire dans mes articles « la composition d’une image au cinéma partie 1 » et « la composition du image au cinéma parti 2« , il existe une quasi infinité de possibilités qui s’offrent à vous dans la composition des plan. Vous pouvez même, en jouant avec les formes, couleurs, éclairages, imposer une figure globale et dominante à votre image.

Ces formes dominantes peuvent avoir une connotation pour celui qui sait la déchiffrer.

 

Formes rectangulaires ou carrés

La forme rectangulaire – ou carré n’est pas sans rappeler la porte qui propose une ouverture sur un autre monde où le personnage extérioriserait ses émotions et où ses désirs se réaliseraient. Les côtés linéaire et implacable des formes rectangulaire/carré symbolisent également le conflit interne du personnage.

Jim-Jarmusch1

Voici deux exemple tirés de deux film de Jim Jarmusch.

 

Formes triangulaires

La forme triangulaire peut à la fois transcrire l’harmonie – qu’elle soit amicale, familiale, ou même religieuse – mais elle peut aussi souligner l’opposition et les divergences de points de vue. La forme triangulaire propose en fait des liens symboliques entre les différents sujets qu’ils soient humains ou objets.

formes-triangulaires

Les trois assiettes, les trois verres et le regard charmé des deux demoiselles vers le hors-champ vers un personnage masculin (joué par Javier Bardem) symbolisent une relation de séduction naissante et le triangle amoureux.

 

Rebecca Hall et Scarlett Johansson, dans Vicky Cristina Barcelona de Woody Allen

 

formes-triangulaires-2

Un des duels les plus connus de l’histoire du cinéma.

Formes circulaires

Les formes circulaires évoquent entre autre la douceur, le romantisme, la passivité, la pureté et la tranquillité, mais aussi un certain mystère.

formes-circulaires

Audrey Tautou, dans Le fabuleux destin d’Amélie Poulain de Jean-Pierre Jeunet. Robert Downey Jr., dans Sherlock Holmes de Guy Ritchie

La première image traduit la douceur du personnage. Quant à la seconde image, elle met en valeur la personnalité mystérieuse du détective.

 

Mais c’est complexe tout ça !

Si cela vous semble difficilement applicable, ne vous inquiétez pas. Ces règles me sont très utiles pour l’analyse mais il est très rare que j’en tienne compte pour mon découpage technique. Il m’arrive souvent, sur le tournage, quand je compose mes cadres, de me rendre compte que ce dernier reprend tel ou tel principe. Mais généralement, comme la plupart des réalisateurs, je le créé de manière instinctive. Pour obtenir cette composition instinctive, je conseille de multiplier les tournages et de regarder un maximum de films.

 

Pour finir

Si vous vous intéressez réellement aux secrets de la composition, je vous recommande un très bon livre complet et facile à lire :

Les techniques narratives du cinéma …

Thierry Le Nouvel,…

Meilleur prix EUR 25,29
ou neuf EUR 25,30

A propos de cet espace

N’hésitez pas à nous faire partager votre avis sur cette série d’articles concernant la composition de l’image au cinéma dans la zone ci-dessous 🙂

Romain

Le partage c'est la vie ! 😉

Pin It on Pinterest

Shares