Dans l’inconscient collectif, on a l’impression que le régisseur est le poste le plus insignifiant de l’équipe, celui qui s’occupe de la nourriture et qui fait les transports. Le métier de régisseur est quand même plus compliqué que cela.

Tout d’abord, il faut savoir que généralement sur les tournages, il n’y a pas un régisseur mais une équipe régie avec à sa tête un régisseur général.

Cette équipe s’occupe de toute la partie externe au tournage, contrairement à la mise en scène qui s’occupe de la partie interne.

Ainsi l’équipe régie sera en charge de la logistique du tournage et essayera d’apporter un maximum de confort à toute l’équipe.

 

Les transports

L’équipe régie gère autant le transport du matériel que le transport humain. Les régisseurs doivent s’arranger pour que le matériel soit d’un côté disponible au moment du tournage, mais aussi le ramener dans les temps aux différentes boîtes de locations pour éviter à la prod de payer un surplus.

Il faut également prendre en compte que généralement le matériel nécessaire sur un tournage n’est pas centralisé. De ce fait, il faut aller chercher le matos lumière à un point A, le matos son à un point B, les décors à un point C, etc. Et il faut tout ramener à l’heure sur le tournage qui est le point Z.

La régie doit aussi s’occuper de l’arrivée et du retour des différentes personnes. Aller chercher les acteurs et les postes principaux à leurs hôtels, bouger toute l’équipe technique si elle doit se déplacer sur un autre décor, etc.

Si le tournage finit à 2 heures du matin, il faut aussi pouvoir ramener tout le monde chez lui.

Bref, le transport, qu’il soit humain ou matériel, est quelque chose d’extrêmement dur et stressant à gérer, un vrai casse-tête que le régisseur général doit résoudre.

 

La nourriture

Cette partie n’est pas à négliger, aussi triviale que cela puisse paraître, plus votre nourriture sera bonne et garnie, plus votre équipe travaillera bien. A contrario, si la nourriture est mauvaise et peu copieuse, vous risquez de faire des mécontents dans l’équipe. Ceci est d’ailleurs d’autant plus vrai sur les tournages semi-pro où les gens ne sont pas payés.

Les régisseurs devront s’arranger pour anticiper les besoins de l’équipe en fonction des personnalités (si la moitié des personnes est de confession musulmane, le porc sera mal venu) mais aussi des types de scènes (si on tourne en extérieur et qu’il fait 35 degrés, prévoir plus d’eau que d’habitude n’est pas une mauvaise idée).

Il faut savoir que sur les longs métrages, les régisseurs font généralement appel à une équipe de restauration (mais ils gèrent quand même la logistique de cette dernière). Mais sur la majorité des tournages (courts métrages, clips, pubs, ect.), c’est la régie qui s’occupe de préparer la nourriture.

 

Les imprévus

Un tournage se passe très rarement comme prévu. Il y a toujours des imprévus qu’il faudra régler en temps réel, tels que la pause déjeuner repoussée, du retard sur le tournage, un matériel spécial à aller chercher, un décor cassé, etc.

Le régisseur pourrait être assimilé à un charpentier qui colmate les fuites d’un bateau en temps réel.

 

En conclusion

L’équipe régie à un gros travail organisationnel à fournir avant le tournage. Mais ce travail peut être remis en question en une seconde à cause d’un imprévu. Il faut alors faire preuve d’un sang-froid exceptionnel et d’une grande capacité de redressement pour de nouveau régler la situation dans un laps de temps très court. Le régisseur est donc un poste vital sur un tournage. Le sous-estimer revient à maximiser les chances de faire couler votre tournage.

Le partage c'est la vie ! 😉

Pin It on Pinterest

Shares