En cette fin d’année 2013, je vous propose un petit article qui revient sur le parc d’exploitation et la fréquentation du cinéma en France. La majorité des ces informations sont tirées du CNC.

Parc d’exploitation

Il y a 1643 établissements pour 5464 écrans de cinéma. Cela est lié à la contraction du nombre de salles avec les multiplexes qui ont énormément d’écrans (un multiplexe fait en moyenne 8 écrans).

75% du parc cinéma est dit de petite exploitation. Cela veut dire que ces établissements font moins 80 000 entrées par an, soit 15% des entrées nationales.

Les salles dites de grande exploitation font, elles, plus 450 000 entrées par an. Ainsi 13% salles font 66% des entrées.

Les 3 leaders du marché des exploitants sont :

  1. Pathé/Gaumont ;
  2. CGR ;
  3. UGC troisième.

Ces groupes proposent notamment des services que n’ont pas les petit exploitants tels que les cartes illimitées servant dans plusieurs cinemas ou la possibilité de créer et imprimer des billets d’entrée à l’avance sans avoir besoin de faire la queue.

En 2012, 81% du parc est équipé en numérique. En 2011, le chiffre était de 47%.

Fin 2012 : 386 cinémas n’étaient pas encore équipés en numérique. Dont 96 cinémas itinérants et cinémas de plein air.

En 2012 la pénétration du cinéma a augmenté dans les zones les moins densément peuplées.

Ainsi le maillage des salles de cinéma en France est certainement unique au monde par sa densité.

Fréquentation

Il y a eu 615 nouveaux films qui sont sortis en 2012. Soit une moyenne de 12 films nouveaux par semaine et de 51 par mois. 2 films sur 3 sont recommandés « art et essai ». Sur ces 615 films, 55 ont fait plus d’1 million d’entrées. 15 qui ont été exploités en 3D. 20 films ont fait plus de 2 millions d’entrées et 8 films plus de 4 millions (parmi eux 2 films français).

Il y a eu 203 millions d’entrées en France en 2012. Loin du record historique de 2011 avec ses 217 millions d’entrées

La part de marché du cinéma français est de 40%.

La part de marché du cinéma américain est de 42, 7% elle est en baisse.

La part de marché du cinéma européen hors France est de 13%. Cela est du notamment à Skyfall qui est un film britannique.

La part des films non américains et non européens est de 3, 7%. Cela s’explique notamment grâce à The Hobbit qui est un film néo-zélandais.

Le partage c'est la vie ! 😉

Pin It on Pinterest

Shares