Beaucoup de personnes me demandent ce qu’est un producteur, ou me disent qu’ils cherchent un producteur pour financer leur film… Je me suis rendu compte qu’il y avait vraiment beaucoup d’incompréhension sur le rôle du producteur. Il se trouve que c’est mon corps de métier de base et que j’ai fait des études en gestion de production.

Finalement, producteur, ça ne veut rien dire. Vous avez peut-être entendu parler du producteur délégué, du directeur de production, du producteur exécutif, de l’ « executive producer », de l’assistant de production… Quels sont les rôles de toutes ces personnes ?

On peut diviser la production en 2 « familles » :

la production déléguée

la direction de production

1/ La production déléguée

C’est ce qui se rapproche le plus du cliché du producteur. Le producteur délégué est celui qui est responsable de la bonne fin du film. Contrairement à ce qu’on peut croire, ce ne sont pas le producteur délégué et sa société de production qui financent le film. Le producteur délégué participe au financement en apportant de l’argent ou en apportant du matériel, des ressources humaines, etc. Sa véritable mission est de réunir tous les capitaux qui vont permettre de réaliser le film : il va aller chercher l’argent auprès des aides publiques, des Régions, du CNC, de la télé, peut-être éventuellement du placement de produit, des SOFICA…

Ce producteur délégué est un peu le « big boss » du film car il est responsable de sa bonne fin face aux personnes qui ont investi de l’argent.

Aux USA, ça ne se passe pas vraiment comme en France, c’est compliqué de faire des comparaisons. L’executive producer s’apparente plus au producteur délégué qu’au producteur exécutif, mais le producteur délégué c’est celui qu’on imagine avec la grosse voiture et le cigare. C’est un cliché évidemment, mais c’est le producteur délégué qui va porter le projet du point de vue financement et qui va travailler conjointement avec le réalisateur pour accoucher du film.

2/ La direction de production

Ici, le boss est le directeur de production, sa mission est de faire respecter le plan de travail.

C’est un technicien, au même titre que le chef opérateur ou le premier assistant réal. Il est en charge de toute la partie logistique, de l’ « état » du film et il doit pouvoir faire tenir le plan de travail (cf. vidéo sur le plan de travail).

Chaque journée de tournage coûte de l’argent. Sur le plan de travail on a X journées de tournage prévues. Il doit faire tenir ce plan de travail tout en respectant le budget. C’est généralement lui qui va estimer et gérer le budget d’un film. Il dispatchera l’argent à tous les corps de métiers, il gardera de l’argent pour les imprévus et il va chapeauter tout ce petit monde. Le directeur de production est donc un technicien qui est en charge de la logistique.

Qu’est-ce que le producteur exécutif ?

En France, c’est une espèce de « super directeur de production ». Il est utilisé par exemple dans le cadre de tournages ayant des contraintes particulières. Par exemple s’il y a 20 jours de tournage dans un pays étranger, on peut faire appel à un producteur exécutif parce qu’il connaît bien le terrain et les contraintes spécifiques.

On doit avoir beaucoup de compétences en production, autant sur le plan « production déléguée » que sur le plan « direction de production ».

Si vous voulez approfondir cette notion de producteurs et de production, je vous invite à découvrir la catégorie dédiée à toute la partie production et financement d’un film sur le site « Apprendre le cinéma ».

Au début, la plupart des tournages que vous allez faire seront des tournages autoproduits, sans société de production ni producteur délégué pour porter le film avec vous. Sur les tournages auto-produits, vous avez une double voire une triple casquette : vous êtes réalisateur, producteur délégué (c’est vous qui allez chercher les financements par des schémas alternatifs : crowdfunding, aides associatives, love money etc.) Vous aurez aussi une troisième casquette de directeur de production : ce sera aussi à vous de gérer toute la logistique. Dans les tournages autoproduits, tous les postes ont des doubles casquettes. Votre premier assistant vous aidera certainement sur les aspects « directeur de production », il sera aussi accessoiriste… Bref, quand vous réaliserez ce premier court-métrage, vous serez à la fois producteur délégué, réalisateur et directeur de production !

Pin It on Pinterest

Shares