Premier article sur de notre série liée à la télévision à l’aire du numérique ! Et nous commençons avec le programme de stock, notion très importante à connaître.

Les programmes de stock sont des programmes qui contrairement aux programmes de flux peuvent se conserver longtemps sans perdre de leur valeur .

De plus, ils peuvent bénéficier d’aides publiques pour leur création et notamment faire appel au COSIP .

 

Le documentaire

Le documentaire est le genre le plus diffusé en France. Avec plus de 60 000 heures de diffusion chaque année

Les chaines historiques privées ne dépensent pas trop dans ce genre et ce sont surtout les chaines publiques et de complément qui assurent la production de la grande majorité des documentaires. A noter que la plupart des documentaires diffusés en télévision n’ont pas eu de sortie salle.

Le plan de financement moyen d’un documentaire est le suivant :

  • 46 % diffuseur
  • 19 % COSIP
  • 16 % apport producteur
  • 9 % Aide des régions
  • 7 % vente internationale (le genre se vend mieux que la fiction)

Contrairement à la fiction, le documentaire est très peu diffusé en première partie de soirée. A noter que le documentaire peut varier en terme de format de diffusion, généralement  52 ou 90 minutes

 

La fiction

La fiction est le genre « noble » de la télévision. Les chaines de télévision ont des obligations d’investissement et de diffusion dans la fiction en plus de celles qu’ils ont dans le cinéma.

Les fictions audiovisuelles françaises peuvent prendre plusieurs formats :

Le téléfilm unitaire

D’une durée de 90 minutes, il raconte une histoire unique qui est généralement diffusée en première partie de soirée.

 

La série

D’une durée de 52 ou 90 minutes, la série est généralement diffusée en premières parties de soirée. Cette forme de fiction a plus de chance de séduire le public que le téléfilm unitaire, mais pose deux risques importants

–  Les comédiens principaux ne sont pas toujours disponibles et le rythme de production de futur épisode peut être entravé

– En cas de mauvaise performance, la chaine sera handicapée pendant la durée de toute la série, ce qui est un risque non négligeable.

 

La fiction légère

Principalement sous forme de séries prévues en journée elle peut avoir une durée de 52 ou de 26 minutes. La seule fiction légère à avoir réussi à s’imposer au pré du public est « Plus belle la vie »

 

Le programme court

Il y a deux types de programme de fiction court :

— Les pastilles de 1 à 2 minutes

Ce sont de programmes diffusés avant la première partie de soirée par les chaines de complément et ils sont plus dans le registre de la communication que de la programmation

— Les programmes de 6 à 10 minutes

Ce sont des petits sketches qui reprennent un contexte. Nous pouvons citer l’exemple de « Un gars une fille », « Caméra Café », « Kaamelott », « Soda » etc…

Ces fictions ont généralement une très bonne notoriété et son assez peu cher à produire. Placés généralement avant la première partie de soirée, ils sont considérés comme des « programmes attrape-mouche ». Un autre de leur avantage et qu’ils peuvent aussi servir en rediffusions

 

Les films

L’apport des chaines de télévision sur le budget total du cinéma français est de 32 %, mais elle ne finance qu’une centaine de films .

Les chaines en claire, lorsqu’‘elle diffuse au moins 52 films, ont en effet l’obligation d’investir 3,2 % (dont 2,5 % dans des œuvres d’expression originale française)

Canal + à elle l’obligation par convention d’investir 12 % de son chiffre d’affaires (dont 9 dans le cinéma français)

Grâce à ses investissements, les chaines acquièrent des droits diffusions pour les films dans lesquelles elles ont choisi d’investir. 1 an après la sortir en salle pour les chaines cryptées et deux après pour les chaines en claire

Le film français inédit est un programme assez cher qui n’assure plus des résultats d’audience contrairement à il y a encore une dizaine d’années. L’investissement des chaines est donc fait en fonction d’un critère de réussite prioritaire le casting

Néanmoins, le film de cinéma reste indispensable, car c’est un programme très prisé de la part des annonceurs qui arrivent à toucher un certain type de public qui ne regarde que des films à la télévision

C’est surtout les chaines de TNT qui diffusent ce genre de programmes et notamment les rediffusions de grand classique connu du public. Mais la encore le film français souffre d’un manque de popularité et c’est surtout le film américain qui est préféré par le public de ces chaines généralement plus jeune

 

Le programme étranger

Les programmes étrangers vendus aux chaines françaises sont majoritairement des séries américaines, elles ont l’avantage d’être moins chères que la conception d‘un programme et d’avoir un fort potentiel d’audience. Alors qu’elles étaient des programmes de journée il y a encore une dizaine d’années elles sont devenues des programmes forts de la soirée. Évidemment les normes de production et de diffusion empêchent les chaines d’en abuser

 

Et vous quel genre consommez-vous le plus ? Laissez le moi dans les commentaires !

Le partage c'est la vie ! 😉

Pin It on Pinterest

Shares