Un tournage c’est un mot vague, et comme vous vous en doutez, deux tournages pourront énormément diverger l’un de l’autre. Même si évidemment chaque tournage est différent, on peut regrouper en famille allant du plus débutant au plus professionnel.

Évidemment l’idée de cet article n’est pas de proposer une classification arrêtée mais plus de suggérer des étapes de repère entre un tournage débutant et un tournage professionnel. Il est tout à fait possible que vous soyez dans un tournage qui soit entre 2 catégories.

Enfin, je tiens à préciser que cet article se consacre uniquement aux tournages de fictions et ne prendra pas en compte les tournages de clips, documentaires, reportages ou institutionnels.

 

Le tournage amateur

Nous sommes généralement tous passé par là. C’est un tournage avec moins de 6 personnes acteurs compris ou une bande de copains par avec une caméra essaye de réaliser une fiction. Il n’y a pas de découpage ou alors il est plus ou moins dans la tête du réalisateur. Personnes n’a vraiment de poste prédéfini et l’improvisation est plus présente que l’organisation.

Ce genre de tournage a l’avantage de ne pas se prendre au sérieux et peut être un bon essai pour les débutants. Néanmoins je ne conseille pas cette configuration si vous comptez progresser et atteindre un résultat qualitatif.

 

Le tournage semi-professionnel

Nous commencerons à entrer dans le concret. C’est un tournage avec un minimum d’organisation il y entre 4 et 10 techniciens et une certaine hiérarchie sur le plateau.

Ce type de tournage est régulièrement fait avec un matériel basique tel que un DSLR (appareil photo) non équipé, un enregistreur entrée de gamme tel que le zoom H4N ou le zoom H6. Il y a souvent assez peu de matériel lumière, pas de machinerie, pas de maquilleuse et on tourne à la sauvette.

On trouvera dans ce type de tournage, les étudiants d’université, les web série, et des petits courts métrages fait par des passionnés.

J’ai fait de nombreux tournages de ce genre. C’est une bonne école pour se mettre dans l’ambiance et connaître le rush des tournages. Néanmoins, il faut être conscient que ce type de config propose de grosses limites en terme de résultat. L’avantage principal est ici la logistique réduite qui rend ce genre de tournage pratique pour obtenir des résultats pas trop compliqués. Attention tout de mêmes aux imprévus qui sont assez fréquents et corolaires du manque d’anticipation et de moyens de ce genre de production.

Voici d’ailleurs une petite vidéo humoristique qui à mon goût retranscrit bien de manière caricaturale l’ambiance de ce type de tournage :

Le tournage professionnel non produit

C’est un tournage avec minimum 10 techniciens, chaque poste est occupé par un professionnel ou quelqu’un en voit de professionnalisation. Ici il y a vraiment une volonté de faire quelque chose de qualitatif. Le matériel commence à être vraiment professionnel et la somme total de ce dernier est de minimum 10 000 euros. Une bonne partie est d’ailleurs souvent louée à une boite de production ou à un loueur professionnel. Le seul gros souci sur ce tournage est le manque d’argent qui freine forcément sur plusieurs niveaux.

On trouve ce type de tournage dans les écoles ou chez les professionnels de l’audiovisuel qui veulent faire un tournage pour eux.

C’est à mon goût une bonne école et comme je le dis dans faites des tournages, je vous encourage vraiment à passer par là si vous voulez faire du cinéma votre métier.

 

Le tournage professionnel produit

Le tournage pro par excellence qui est soutenue par une boite de production. Il y a ici entre 20 et 40 techniciens qui sont ici théoriquement payé. Le matériel est pro et vaut généralement au minimum 50 000 euros. Il y a donc beaucoup d’argent et donc une hiérarchie imposée. Chaque technicien est dans un département précis (régie, mise en scène, lumière, son ect) et il dépend du chef de ce dernier. Ce sont d’ailleurs les chefs de postes qui interagissent directement avec le réalisateur. Il n’est donc pas rare que sur un tournage les simples techniciens n’adressent pas ou très peu la parole au réalisateur.

Cet article est à présent terminé, encore une fois ne prenez pas ce que je viens d’écrire pour des vérités absolues mais plus pour des repères !

Maintenant c’est à vous de me dire dans les commentaires sur quels genres de tournages vous avez l’habitude d’évoluer ça me permettra de mieux connaître mes lecteurs 😉

 

Le partage c'est la vie ! 😉

Pin It on Pinterest

Shares