Bonjour à tous, j’accueille aujourd’hui Adrien, responsable du site être acteur . Il va nous donner sa vision de comédien sur comment nous devons diriger les acteurs  en nous donnant de précieuses formules !

Lorsque vous dirigez un acteur, vous voulez souvent obtenir un résultat. Vous voulez voir votre personnage dans la situation de la scène. Seulement, il arrive parfois que vous n’arriviez pas à obtenir ce que vous voulez.

Les acteurs et actrices sont souvent des gens hypersensibles qui ont besoin d’être rassurés et guidés en douceur. C’est leur hypersensibilité qui leur permet de réagir à une situation imaginaire comme si elle était vraie.

Il arrive parfois que l’imaginaire de l’acteur soit bloqué et qu’il soit incapable d’entrer dans la situation imaginaire de la scène. L’inconscient met en place des résistances pour maintenir son cadre de réalité. Si on lui impose une situation, il résistera automatiquement :

Non, je ne suis pas un tueur d’enfant ! Je suis un acteur !

 

Les formules suivantes vous permettront de diriger l’imaginaire des acteurs sans engendrer de résistances. Par l’utilisation de ces formules, le cadre de réalité de l’acteur est maintenu, et son imaginaire peut alors se mettre en marche sans crainte de se perdre. En gros, il sait que tout est faux, et peut alors se permettre d’y croire.

 

1. Si – Qu’est-ce que tu ferais si ? Qu’est-ce que tu ressentirais si ? Qu’est-ce que tu vivrais si ?

 

Le “si” contient en soi l’idée que ce qui va suivre est faux. On n’essaie pas de mentir à l’inconscient, on lui suggère simplement d’imaginer une situation. La formule utilisant le questionnement met en marche le processus créatif qui permet à l’inconscient de produire une réponse. L’imagination s’allume et commence immédiatement à fournir des réponses sous forme d’images, de sensations, d’émotions, etc…

Qu’est-ce que tu ferais si t’étais un braqueur de banque et que ton collègue t’avait trahi ?

 

2. Imagines

 

On demande directement à l’acteur d’imaginer la situation. Plutôt que de dire

“T’es un braqueur de banque et ton collègue t’a trahi”

ce qui peut entraîner des résistances inconscientes, on reconnaît que tout ce qui va suivre est faux :

Imagines que t’es un braqueur de banque et que ton collègue t’a trahi”

C’est beaucoup plus acceptable par l’inconscient et l’imagination se met en marche.

 

3. Une personne peut…

 

Quand un acteur n’arrive pas à comprendre la situation du personnage parce qu’il aurait lui même réagi autrement, cette formule peut l’aider à accepter la réaction de son personnage. Cela lui permet de prendre de la distance avec son personnage et de protéger son ego, tout en acceptant la situation.

Une personne qui fait quelque chose d’illégal avec un partenaire peut développer une relation de confiance avec ce partenaire. Et cette personne peut se sentir trahie quand son partenaire le balance à la police. Et une personne qui se sent trahie peut prendre des risques pour se venger…

 

4. Comme si…

 

Si la situation du personnage n’évoque rien de personnel à l’acteur, cette formule peut faire le lien entre le vécu du personnage et celui de l’acteur. Cela permet de trouver une analogie à la situation qui a du sens pour l’acteur.

C’est comme si t’avais décroché un premier rôle avec ton réalisateur préféré et que par derrière, ton meilleur pote faisait tout pour te faire virer…

 

5. Est-ce qu’il t’est déjà arrivé de … ?

 

Cette formule permet de faire appel à la mémoire émotionnelle de l’acteur. Cela permet de suggérer directement des réactions émotionnelles à l’inconscient de l’acteur qui ira les chercher dans sa mémoire.

Est-ce qu’il t’est déjà arrivé de te sentir trahi à tel point que tu n’aies qu’une envie, c’est de te venger ?

 

6. Quand tu …

 

“Quand” permet également de déclencher la mémoire émotionnelle de l’acteur en lui faisant retrouver ce qu’il ressent dans une situation similaire. Elle présuppose que l’acteur est familier de la situation de son personnage. Avec cette formule, il est possible de suggérer des réactions émotionnelles précises.

Quand tu partages un secret avec une personne, et que tu apprends que cette personne t’a trahi, est-ce que tu n’as pas envie de te venger ? Et quand tu as ce désir de vengeance et que tu as tellement la haine que tu ne peux penser qu’à ça, est-ce que tu est prêt à prendre des risques pour l’assouvir ?

 

Mixez et mélangez en ajoutant des “et”

 

Vous pouvez utiliser toutes ces formules ou choisir celle qui convient le mieux à la situation. Lorsque vous voulez ajouter plusieurs propositions à l’imaginaire, utilisez le mot “et” pour créer un lien entre elles. Le mot “et” donne vraiment l’impression qu’on en rajoute et toutes les suggestions s’additionnent pour produire une réaction émotionnelle encore plus forte.

Est-ce qu’il t’est déjà arrivé d’avoir besoin d’une grosse somme d’argent le plus vite possible ? Et quand tu as besoin d’argent, tu sens cette pression sur toi qui te fait chercher pleins de solutions. Et une personne dans cette situation peut penser à des choses illégales comme braquer une banque. Et si on te proposait de participer à un braquage et que tu acceptais, qu’est-ce que tu ressentirais ? Ce serait un peu comme si tu avais quitté ton pays et que tu savais que tu ne pourrais jamais y retourner. Et imagines qu’après ça, ton partenaire te trahit…

 

Voilà nous arrivons à la fin de cette article,  je remercie Adrien pour ces précieux conseils ! N’oubliez pas aussi de faire des répétitions  et n’oubliez pas surtout de vous exprimer dans les commentaires 😉

Le partage c'est la vie ! 😉

Pin It on Pinterest

Shares