Comme nous l’avons vu dans l’article traitant de la directivité, le microphone est un transducteur. Il se définit par sa directivité, mais aussi sa technologie.

Dans cet article, vous découvrirez les solutions techniques qui ont résolu une bonne partie des problématiques liées aux microphones. Il existe de nombreux autres types de micro que ceux abordés ici, comme les micros à électret, à zone de pression, électromagnétiques ou encore de contact. Bien qu’intéressante, cette étude serait pour nous superflue.

 

Le microphone électrodynamique à bobine mobile

Lorsque l’on sollicite ce micro, la membrane vibre. Comme elle est solidaire d’une bobine placée dans un champ magnétique, ce déplacement produit du courant (Loi de Faraday). Ce courant est proportionnel à l’intensité sonore incidente.

Avantages

  • Robustesse : le micro à bobine mobile ne craint pas les utilisateurs maladroits ;
  • Résistance aux milieux humides : peu (ou pas) d’apparition de « plop », même si vous tournez dans la jungle ;
  • Supporte les hauts niveaux de pression acoustique : il est parfait pour la sonorisation des grosses caisses.

Inconvénients

  • A cause de son inertie, le solide duo bobine+membrane ne peut pas bouger rapidement. Par conséquent, le rendu des faibles variations de pression est peu fidèle ;
  • Toujours à cause du phénomène d’inertie, les variations rapides (fréquences aigües) sont elles aussi peu fidèles.

Utilisations

  • Le micro à bobine mobile est souvent utilisé sur scène, particulièrement pour la voix (Shure SM 58). Cela est très apprécié afin d’éviter l’effet Larsen (émetteur amplifié/récepteur qui sont placés trop près l’un de l’autre). La courbe de réponse est montée à 5000 Hz afin d’augmenter l’intelligibilité de la voix, car notre oreille est très sensible aux fréquences medium ;
  • Sonorisation de grosses caisses ou d’ampli basses (par exemple, AKG D112). Ce type de micro est extrêmement robuste car soumis à des pressions très importantes.

Shéma : Microphone électrodynamique à bobine mobile

  1. Onde sonore incidente
  2. Membrane
  3. Bobine de fil
  4. Aimant puissant
  5. Courant en sortie

N. B.: si dans le cadre d’un tournage votre budget ne vous permet pas d’avoir plusieurs micros, le choix d’un micro « dynamique » reste l’option la plus viable. Un micro à bobine mobile est un bon investissement au vu de sa relative solidité (par rapport à un dynamique à ruban, par exemple).

 

Microphone électrodynamique à ruban

Nous avons vu les effets négatifs de l’inertie sur la fidélité du rendu sonore. Les ingénieurs ont eu l’idée de remplacer le solide membrane+bobine par un ruban en aluminium. Ce ruban est polarisé en permanence, la pression le fait donc osciller tout en transmettant une tension à ses extrémités (qui font office de bornes).

Avantage

Comme le ruban en aluminium est léger, il peut vibrer plus rapidement. Le rendu sonore est donc fidèle aux fréquences aiguës.

Inconvénient

Paradoxalement, la sensibilité d’un micro dynamique à ruban est inférieure à celle d’un dynamique à bobine mobile car ce dernier produit plus de courant. Il est nécessaire de posséder des préamplis de bonne qualité !

Utilisation

Ce micro est très sensible au vent et aux bruits de manipulations. A cause de sa fragilité, il est cantonné à l’intérieur. C’est pourquoi, il est utilisé pour la prise de son studio des voix et des instruments acoustiques non amplifiés.

Microphone électrodynamique à bobine mobile

Exemples de microphones électrodynamiques à ruban :

BeyerdynamicM160

RoyerR122

Coles4038

 

Microphone électrostatique à condensateur

Un condensateur est un composant électrique où deux plaques métalliques enferment un matériau diélectrique. L’une des deux plaques constitue la membrane. Comme elle est mobile, la distance entre les plaques varie, modifiant ainsi la capacité du condensateur et, par conséquent, la tension du courant qui le traverse.

Avantage

Très grande fidélité, autant dans les graves que les aigus.

Inconvénients

  • Nécessite une alimentation fantôme ;
  • Grande fragilité ;
  • Grande sensibilité au vent. Il faut impérativement utiliser une cage anti-vent ;
  • La membrane électrostatique attire la poussière et est sensible à l’humidité.

Exemples de microphones électrodynamiques à bobine mobile :

NeumannU87

ManleyReferenceMicblack

BraunerPhantheraV

Schéma : Microphone électrostatique condensateur

  1. Onde sonore incidente
  2. Membrane/plaque mobile du condensateur
  3. Plaque fixe du condensateur
  4. Alimentation
  5. Résistance
  6. Courant en sortie

 

Micro-cravate (Lavalier)

Les micros-cravates sont des micros de petite taille qui peuvent se placer à des endroits impromptus tout en étant relativement invisibles. Ils sont dissimulés dans les cheveux, sur le soutien-gorge ou sont encore collés avec du sparadrap à même le corps.

Si en tournage de fiction les micros doivent être invisibles, en reportage ou sur un plateau, on privilégiera le confort à la discrétion. L’idéal est de trouver le bon compromis en gagnant la confiance du comédien/présentateur.

Utilisation en tournage

Le micro-cravate a une membrane microscopique. N’espérez donc pas obtenir un son satisfaisant, il faut impérativement percher afin d’obtenir du coffre. En post-prod, on mixe l’ambiance (perche) et la piste principale (cravate). Ne placez pas la perche et le micro cravate en face l’un de l’autre car sinon vous aurez des problèmes de phases se traduisant par une déformation du son.

Exemples de micros-cravates

AKGCK99L

AUDIOTECHNICAES943C

 

Thibault Taccone

Le partage c'est la vie ! 😉

Pin It on Pinterest

Shares