Au cours du tournage d’un projet audiovisuel, une baisse de motivation peut apparaître au niveau des membres de l’équipe. Face à ce type de situation, il faut user de tact pour re-motiver toute la troupe afin d’atteindre un bon résultat. Je vous partage les 5 astuces qui permettent de gérer la baisse de motivation de son équipe.

1ère astuce : discutez avec chaque membre individuellement

Pour gérer la baisse de motivation de son équipe de tournage, il faut prendre le temps de discuter avec chaque membre individuellement. Cela démontrera à chacun d’entre eux l’intérêt que vous portez à leur présence dans votre projet. Ils apprécieront grandement ce peu de temps que vous prenez pour savoir comment ils vont, s’ils passent de bons moments avec vous, comment ils se sentent face au challenge commun que vous avez, etc.

L’intérêt sincère que vous manifestez envers chaque personne de votre équipe est un élément important de sa motivation. Il est bien de mener ce type d’entretien dans un cadre professionnel, mais c’est encore mieux lorsque c’est dans un cadre beaucoup plus décontracté. Une pause-déjeuner ou quelques minutes à la fin de la journée devraient largement suffire pour une discussion franche. Cet exercice vous permettra de pousser les membres de votre équipe à vous exprimer les éventuels problèmes personnels qui influent sur leur rendement. Sachez qu’aucun technicien ou acteur ne sera concentré sur votre film alors qu’il a des soucis personnels.

Certes, vous ne pourrez pas apporter une solution à tous les problèmes personnels qui vous seront posés. Mais cela démontrera que vous avez de l’empathie et que vous ne vous contentez pas de « vous servir » de votre équipe pour atteindre votre objectif. L’exercice vous permettra également de recueillir tous les avis par rapport au déroulement des activités au sein de l’équipe, aux choix que vous faites, au type de leader que vous êtes, etc. Instaurez un climat de confiance qui permette à chaque personne de vous dire clairement ce qu’elle pense. Soyez ouvert(e) aux propositions et profitez de ce moment pour partager à nouveau votre vision et vos attentes.

Permettez à chaque membre de votre équipe de vous dire clairement les points sur lesquels il n’est pas d’accord sans crainte de se faire licencier et n’essayez pas de vous justifier sur chaque détail. Promettez plutôt d’y réfléchir et d’en tenir compte dans la mesure du possible. Ceci vous permettra d’utiliser l’astuce suivante.

2ème astuce : faites un brainstorming d’ensemble

Si les entretiens individuels vous permettent de prendre le pouls de chaque membre de l’équipe, le brainstorming vous permet d’évaluer la santé générale et de lui insuffler une nouvelle dynamique. Pour cela, sur la base des différentes observations qui vous ont été faites, définissez une question qui implique toute l’équipe. Par exemple, comment pourrait-on s’organiser pour tenir dans le calendrier de tournage défini au départ malgré les retards déjà enregistrés ?

Si la taille de votre équipe est importante, il serait bien de faire cet exercice avec chaque section, car un brainstorming réussi est celui qui compte au plus 12 participants. Il est très important que chaque personne prenne part à l’activité et apporte sa pierre à l’édifice.

Dès l’entame de la séance, mettez-vous dans le rôle de l’animateur. Si vous voulez atteindre vos objectifs de départ, il va falloir montrer de l’enthousiasme et développer une écoute attentive à chaque intervention. Ayez une attitude positive et énergétique. Même si la situation est dramatique, seul votre optimisme pourra faire redémarrer la machine. Tout le monde a le droit de se décourager sauf vous. Rythmez donc la séance tout en vous rassurant de maîtriser le temps. Donnez la parole de manière équitable à tout le monde et faites de votre mieux pour vous montrer totalement impartial. Le résultat final sera faussé si vous êtes dans une position dominante ou si vous formulez des jugements suite aux interventions.

Encouragez les membres de votre équipe à faire part de toutes leurs idées, même les plus folles. Vous y trouverez peut-être l’élément qui fera redémarrer tout le système. Vous prendrez ensuite le temps de trier toutes les idées avec les participants. Ce travail vous permettra de reformuler les idées, de regrouper et de supprimer certaines d’entre elles. À la fin de la séance, vous repartirez avec les conclusions pour les examiner et trouver un moyen de les mettre en place.

3ème astuce : tenez compte des suggestions qui vous sont faites

Après l’utilisation des deux premières astuces, votre équipe s’attendra à voir des transformations s’opérer dans le déroulement des activités. Il est très important que leur attente soit comblée sinon tout cela n’aurait servi à rien et vous aurez creusé la baisse de motivation.

En tenant compte des différentes suggestions, vous montrez aux membres de votre équipe qu’ils ne sont pas des marionnettes qui passent leurs journées à exécuter vos ordres. Vous leur démontrez que leur voix compte également et qu’ils sont tout aussi concernés par le projet que vous. Une dernière réunion de présentation des grandes résolutions adoptées et des moyens de mise en œuvre peut être très utile.

4ème astuce : mettez-vous à l’action vous-même, donnez l’exemple

Vous êtes la première référence de votre équipe. C’est en vous mettant à l’action que vous pouvez gérer la baisses de motivation. Faites de votre mieux pour que chaque section ait les ressources nécessaires pour faire sa part du travail. Respectez les horaires fixés et mieux encore, soyez là avant tout le monde. N’hésitez pas à donner le reste de la journée à un collaborateur qui a fini sa part de travail. Ne vous contentez pas d’être la personne qui donne des ordres, mettez aussi la main à la patte. Vous pourriez aider par exemple à l’installation des décors et des équipements techniques comme les grues et les rails, etc.


C’est pour cela qu’il est important de maîtriser les techniques de base dans le domaine du cinéma. Cela vous permet d’être proche de votre équipe et de parler le même langage que chaque intervenant sur le tournage.

5ème astuce : ayez un regard positif

C’est tout à fait normal de faire des reproches à vos collaborateurs lorsque les choses ne fonctionnent pas bien. Mais n’oubliez pas de formuler des encouragements sincères lorsqu’elles fonctionnent bien. Ne soyez pas un éternel insatisfait et une personne ultra-exigeante qui veut que tout soit parfait.

Quelles que soient les précautions que vous prendrez lors du tournage de votre œuvre, elle fera sûrement l’objet de critiques après sa sortie. Ce n’est donc pas la peine de frustrer votre équipe en cherchant à ce que chaque détail soit irréprochable. Soyez plutôt une personne qui motive, encouragez les petits efforts et vous rendrez votre équipe capable d’accomplir des exploits que vous n’avez jamais imaginé.

En somme, pour gérer la baisse de motivation de son équipe de tournage, il faut organiser des entretiens individuels avec les membres de l’équipe puis un brainstorming afin de déterminer les différents problèmes. Ensuite, il faudra tenir compte des suggestions qui vous sont faites, donner l’exemple et garder un regard positif. Si vous avez d’autres astuces, partagez-les avec nous dans la zone ci-dessous.

Hidden Content
Vous ne pouvez pas copier cette image